Voyager avec des enfants


Nos enfants ont 11 mois et 3½ ans au moment du voyage. Nous nous sommes posé de nombreuses questions avant de nous lancer : est-ce qu’ils vont supporter le voyage en carriole ? Auront-ils la patience de rester sages dans cet espace restreint ? Pendant quelques heures chaque jour mais surtout pendant 4 semaines au total. Alice pourra-t-elle dormir suffisamment dans son hamac ? Est-ce qu’ils ne vont pas se disputer ? Arriveront-ils à dormir sous tente ? Comment organiser les repas ?

Cet article présente en quelques lignes les réponses à ces questions, avec des renvois vers des articles plus complets (déjà publiés ou à venir).

Au sommaire :


Le rythme

Le long du canal de la Garonne, nous avons vite compris que le rythme est une composante essentielle pour un voyage réussi avec des enfants. Il ne faut pas imposer le rythme des parents mais s’adapter à celui des enfants. À partir de là, tout se passe bien.

Voici le déroulement d’une journée classique. Réveil vers 07:30, petit-déjeuner puis départ vers 09:00, juste avant la sieste d’Alice. Nous profitons de la matinée pour rouler pendant qu’il ne fait pas trop chaud et que nous sommes en forme. Quand mademoiselle a terminé sa sieste matinale, nous faisons une pause goûter vers 11:00. Pendant ce temps, Gabriel en profite pour courir un peu et Alice se lance à sa poursuite à 4 pattes. Nous repartons ensuite pour 1 heure de trajet pendant laquelle les enfants jouent ensemble, puis c’est le moment de la grande pause déjeuner et jeux vers 12:00. Une fois que tout le monde a bien mangé et bien joué nous repartons en début d’après-midi pour la dernière partie du trajet. C’est de nouveau l’heure de la sieste pour les 2 enfants. Nous essayons de ne pas arriver trop tard au camping pour pouvoir profiter de l’après-midi.

Il n’est pas forcément facile de respecter ce rythme chaque jour. Pourtant il faut être discipliné et s’y tenir. C’est essentiel pour que les enfants apprécient le voyage. Parfois, on a envie de partir plus tard le matin, ou bien de pédaler encore 40 minutes parce qu’il y a un château à visiter plus loin. Mais si vous retardez la pause les enfants vous rappellent vite à l’ordre.

Gabriel fait connaissance avec un poulain

Une fois que le rythme est bien rodé, les enfants prennent leurs marques. Ils ont leurs habitudes, ils sont rassurés. Voyager 4 semaines d’affilée ne leur a posé aucun problème.

↑ sommaire ↑


Le camping

Quand le voyageur normal arrive au camping après une journée de voyage, il commence par profiter de quelques instants de repos bien mérités. Ce n’est pas le cas pour les parents de jeunes enfants. En arrivant, il faut rapidement monter la tente, défaire les bagages, trouver le gouter, jouer au foot, localiser les maillots de bain et filer à la piscine. Ensuite il faut encore préparer le dîner tout en surveillant l’ainé qui a filé aux toboggans, sans pour autant quitter des yeux la petite dernière qui mange des cailloux tout en s’approchant dangereusement du réchaud. Après le dîner, il faut encore doucher les enfants, les mettre en pyjama, lire une histoire, etc.

Quand tout ce petit monde est enfin endormi, l’un de nous rédige le journal de bord sur le smartphone (nous essayons de le publier régulièrement) pendant que l’autre prépare l’étape du lendemain. Nous commençons par repérer l’itinéraire et rechercher un camping pour avoir une étape ni trop courte ni trop longue. Ensuite il faut repérer les lieux à visiter, et les points de ravitaillement. Lire l’article sur le topo →

Malgré tout ça, avec des enfants en bas âge nous avons trouvé que le camping est une solution plus facile que l’hôtel ou le gîte. Nous ne sommes pas coincés dans une petite chambre, et les enfants trouvent toujours des copains pour s’amuser.

Dîner devant la tente au camping de Thouaré-sur-Loire
Dîner devant la tente au camping de Thouaré-sur-Loire

↑ sommaire ↑


Les disputes

Avant de partir, nous avions un peu peur que les enfants se disputent dans la remorque. Finalement c’est le contraire qui s’est produit et le voyage les a beaucoup rapprochés. Gabriel a appris à s’occuper de sa sœur (dans les limites de ses capacités à 3 ans), à lui donner sa tétine, son doudou, un biscuit ou son biberon d’eau. Il a aussi appris à la faire rire quand elle s’ennuyait ou à lui chanter des chansons quand elle cherchait le sommeil : ça fonctionnait presque à tous les coups :-). D’ailleurs le matin au réveil, la première chose que faisait Alice c’était de passer par-dessus papa et maman pour aller réveiller son frère.

premier manège d'Alice avec son grand frère
premier manège d’Alice avec son grand frère

↑ sommaire ↑


Les visites

Pendant ces 4 semaines nous n’avons pas seulement pédalé. Nous avons visité de nombreux châteaux, musées et églises sur le trajet. Par contre avec nos 2 loustics nous avons vite compris qu’il était difficile de suivre une visite guidée, et que la visite d’un site ne devait généralement pas dépasser 1 heure.

la famille en visite au château d'Azay-le-Rideau
la famille en visite au château d’Azay-le-Rideau

↑ sommaire ↑


La remorque enfants

L’installation dans la carriole s’est très bien passée. Les enfants ont immédiatement adopté ce nouveau moyen de transport. Installés confortablement, ils peuvent regarder défiler le paysage, rire et jouer ensemble, sans oublier les grandes siestes bercées par le roulement. Lire l’article sur la carriole →

l'heure de la sieste dans la carriole
l’heure de la sieste dans la carriole

↑ sommaire ↑


Les bagages

Quand on voyage avec des petits, le volume des bagages augmente rapidement. Les vêtements ne prennent pas plus de place que pour une adulte mais il faut ajouter les paquets de couches (2 tailles) le lait en poudre, le biberon, etc. Plus de détails dans le billet sur le matériel

la famille au complet, avec les vélos chargés
la famille au complet, avec les vélos chargés

↑ sommaire ↑


Le train

Quand vous êtes entre adultes, il suffit de mettre le vélo dans le train. Quand vous êtes en famille, embarquer tout ce petit monde en même temps que les vélos, les bagages et la remorque en moins de 5 minutes est en grand moment de stress.  Lire les articles sur le train : la préparation et la pratique.

Démontage des vélos sur le quai de la gare
Démontage des vélos sur le quai de la gare

↑ sommaire ↑


Les repas

Les petits-déjeuners se passaient devant la tente, ou bien à l’intérieur quand il faisait plus frais. Le midi c’était généralement pique-nique. Nous avons profité des tomates, concombres, melons, pèches autres fruits et légumes de la saison. Alice a tout de suite refusé les petits-pot, elle voulait manger la même chose que nous. Le soir, nous alternions selon le lieu et selon nos envies entre la cuisine au réchaud et les terrasses de restaurant.

Nous faisions les courses quotidiennement pour ne pas avoir trop de nourriture à transporter et parce que nous n’avions pas de frigo. Nous avions juste un tout petit sac isotherme qui nous permettrait de conserver yaourts et jambon pour la ½ journée. Nous avions toujours une réserve de coquillettes, biscuits et compote au cas où les commerces seraient fermés. Dans certains coins de campagne au mois d’août il vaut mieux faire attention à partir du samedi midi parce que la prochaine épicerie ouverte peut se trouver à plus de 20 km. (Remarque : on trouve en général une épicerie de secours dans les campings)

Dîner au camping de Thouaré-sur-Loire
Dîner au camping de Thouaré-sur-Loire

↑ sommaire ↑

La suite dans l’article

Publicités

4 commentaires sur “Voyager avec des enfants

  1. Bonjour,
    J’aimerais savoir combien de km par jour vous arrivez à faire en suivant le rythme décrit?
    Merci d’avance,
    Amélie

    1. Sur ce voyage nous avons parcouru en moyenne 50 km par jour. Les étapes ont varié entre 35 km pour la plus courte et 75 km pour la plus longue sur la voie bleue : piste bien roulante, paysages agréables mais moins de sites à visiter.

  2. Bonjour 🙂
    Voila nous souhaitons faire un bout de l’euro vélo 6 cette été en tandem avec nos 2 enfants (5 mois et 2 ans et demi). Nous sommes déjà partis pour de longs périples avec notre tandem mais ce sera la première fois avec nos 2 filles. Je voulais avoir plus de renseignements sur le matériel que vous avez emporté (surtout pour les enfants, le nôtre est déjà bien rodé). Y a-t-il des choses à ne surtout pas oublier afin que nous puissions partir en toute sérénité ?
    Cordialement
    Apolline

    1. Bonjour,
      J’ai essayé de répondre à tout ça dans l’article sur le matériel. Si vous avez d’autres questions pour préparer le voyage avec vos pitchounes n’hésitez pas à nous contacter.
      Bonne route pour cet été, profitez bien de cette aventure en famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.