Canal du Nivernais : l’itinéraire



Au sommaire :

Le choix de la destination

Cette année, nous sommes partis à 2 familles. Les aînés de chaque famille avaient 6 et 8 ans et ils étaient entièrement autonomes sur leurs vélos. Nous devions donc les ménager. D’autre part nous avions un temps limité de huit jours. Nous cherchions donc un périple en pleine nature, avec moins de 200 km, peu de dénivelé, suffisamment de points de ravitaillements et d’hébergements pour des haltes distantes de 30 à 40 km.

Autre critère : l’idée était d’arriver en voiture et de pouvoir laisser celle-ci dans un parking le temps du voyage puis de revenir chercher le véhicule à la fin du voyage, avec un trajet en train ou autre moyen de transport. Le canal du Nivernais regroupe ces critères, d’autant qu’il existe une option de navette à réserver qui ramène les cyclistes à leur point de départ.

↑ sommaire ↑

L’histoire du canal

Construit au départ pour faciliter le flottage du bois provenant de la région de Châtillon-en-Bazois vers Paris via Clamecy et les voies existantes depuis les pentes du Morvan, le canal du Nivernais fut un important axe de communication reliant La Loire à La Seine, qui contribua au développement économique des Vaux d’Yonne et de sa région jusqu’à l’arrivée du chemin de fer au XIXe siècle.

Il est aujourd’hui exclusivement réservé à la navigation de plaisance, et beaucoup de plaisanciers le considèrent comme étant l’un des plus beaux canaux d’Europe, dont l’attrait est renforcé par la présence de remarquables ouvrages d’art d’époque (voûtes, tunnels, écluses, pont-levis).
Source Wikipédia

↑ sommaire ↑

La véloroute

L’itinéraire se déroule sur 180 kilomètres entre Auxerre et Decize. Il peut se parcourir indifféremment dans un sens ou dans l’autre. La véloroute est aménagée sur le chemin de halage.

Le voyage s’effectue au pied du massif du Morvan, dans un environnement « préservé » de tous tumultes et du trafic routier. La description bucolique et paisible qu’en font les guides est confirmée !

L’itinéraire fait partie du tour de Bourgogne, que nous avions parcouru par sections lors de nos précédents voyages : le canal de Bourgogne (notre tout premier voyage), le canal du centre et le canal latéral à la Loire (eurovélo 6), et cette fois le canal du Nivernais.

116 écluses jalonnent ce parcours. Cependant le dénivelé est peu marqué, même le long des fameuses échelles d’écluses. Les enfants n’ont eu aucune difficulté de ce côté. C’est un itinéraire facile et familial. Nous avons d’ailleurs rencontré de nombreuses familles. Certaines voyageaient quelques jours le long du canal, d’autres bouclaient le tour de Bourgogne en 4 semaines. Nous avons compté jusqu’à 7 familles cyclistes dans le même camping.

↑ sommaire ↑

Les photos

↑ sommaire ↑

Tourisme

Nous commençons par la visite de la cathédrale d’Auxerre dominant un très agréable centre-ville parsemé de maisons à colombages. La suite du voyage est plus champêtre. Nous longeons les rochers du Saussois. Nous traversons en douceur les vignobles de l’Auxerrois puis la cité médiévale de Cravant avec ses maisons à colombages, son donjon et son église. S’ensuivent les villages pittoresques de Vermenton, Mailly-la-Ville, Mailly-le-Château… puis l’échelle d’écluses de Sardy, les voûtes de la Collancelle ,les étangs de Vaux et de Baye qui permettent une halte nature avec une balade en bateau.

↑ sommaire ↑

Nos étapes

Jour 1 31 km Auxerre Accolay
Jour 2 35 km Accolay Chatel-Censoir à coté de Cravant
 Jour 3 37 km Chatel-Censoir Brèves
Jour 4 29 km Brèves Chitry-les Mines / Chaumot
Jour 5 27 km Chitry-les Mines / Chaumot Étang de Baye
Jour 6 39 km Étang de Baye Panneçot Cercy-la-Tour

Le kilométrage indiqué tient compte des tours et détours pour les visites, les ravitaillements et les campings. Certains villages ne sont pas directement au bord du canal, tout comme les épiceries. Ces dernières ne sont pas très nombreuses. Avec des enfants qui ont une distance journalière limitée, il est conseillé de bien repérer leurs emplacements et leurs horaires d’ouverture.

↑ sommaire ↑

La carte

Le Tour de Bourgogne à vélo
Le Tour de Bourgogne à vélo

La véloroute du canal du Nivernais est décrite sur le site de la Bourgogne à vélo et aussi dans le topoguide Le Tour de Bourgogne à vélo (éditions Chamina).

Pour le récit, voir l’article suivant : canal du Nivernais, le récit.

↑ sommaire ↑

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.