Dolce Via, la vallée de l’Eyrieux


Pour ce week-end de printemps j’avais prévu une ballade à vélo de 2 jours avec mes aînés de 7 et 4 ans. Nous pensions à un itinéraire tranquille le long de la ViaRhôna. Deux jours avant, les prévisions météo annonçaient des températures nocturnes bien fraîches pour la saison, et surtout des rafales de vent à 100 km/h dans la vallée du Rhône. De quoi transformer une ballade tranquille en une lutte difficile et même dangereuse avec les enfants. J’ai donc cherché un autre itinéraire abrité du vent, tout en restant dans la région.

Après quelques recherches, j’ai retenu la Dolce Via. Située en Ardèche et accessible depuis la ViaRhôna, la Dolce Via remonte la vallée de l’Eyrieux. Une voie verte de 90 km aménagée sur une ancienne voie ferrée, au milieu de des paysages préservés.

J’ai choisi de faire la première journée dans le sens de la montée, ce qui permet d’avoir un retour tranquille le lendemain. Sur cette ancienne voie de chemin de fer reconvertie en voie verte, la pente ne dépasse pas les 4%. Le chemin est souvent en terre et graviers. Je le déconseille aux vélos de route, par contre il passe sans problèmes en VTC, VTT ou autre Gravel. Sans être extrême, la montée et le revêtement le rendent légèrement plus difficile que les itinéraires goudronnés et plans des chemins de halage. Pour les moins aguerris, notez qu’il existe un service de bus avec porte-vélo à l’arrière permet de remonter la vallée en bus puis de redescendre à vélo. Le car de la ligne 12 Valence le Cheylard prend 8 vélos sur un rack arrière entre le 30 avril et le 30 novembre. Il est indispensable de réserver sa place. L’itinéraire est très bien aménagé et il ne nécessite pas de carte. De plus c’est une voie verte quasiment continue sans croiser de voitures sauf dans les quelques villages qui semblent hors du temps.

 

Avec une température nocturne légèrement en dessous de 0°C en ce début de saison, hormis quelques personnes en bungalow, nous étions la seule tente dans le camping. Pour le dîner, nous avons profité une véritable pizza faite sur place par le responsable du camping (pas une pizza en plastique réchauffée au micro-ondes). Les duvets d’hiver nous ont permis de passer une nuit tout à fait confortable mais ils occupent une place folle dans les sacoches par rapport aux duvets d’été ultra-light. Surtout quand papa est seul pour porter ses affaires et celles des 2 enfants. Le lendemain matin, nous avons pris le petit-déjeuner sous la tente, bien au chaud dans les duvets. Quand les premiers rayons du soleil ont commencé à réchauffer l’atmosphère nous avons plié le camp et nous sommes repartis en direction de la voiture. La pente n’est jamais raide, mais ça passe beaucoup mieux dans le sens de la descente, et nous avons déroulé le trajet tranquillement toujours au soleil et à l’abri du vent.

Au final c’est un bel itinéraire que je conseille vraiment, même s’il est difficile d’établir un classement en la matière. Notez qu’il y a la possibilité de faire une boucle de 5 jours en le combinant avec la vallée voisine.

Ce que les enfants en ont retenu :

  • la pizza sous la tente
  • la zone de jeux du camping
  • les jeux au bord de la rivière

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.