Faire pédaler les enfants : le Tire-Vélo


Après avoir présenté les systèmes de remorquage Trail-Gator et Follow-Me pour les jeunes enfants, voici la présentation du Tire-Vélo. Un autre système de remorquage pour les enfants.

Principe de fonctionnement

Le principe est le suivant : sous la selle du vélo adulte on a un enrouleur fixé avec 2 sangles velcro. Celui-ci contient un élastique de 2.50 m. À l’autre extrémité on a un simple crochet qui vient se prendre autour de la potence du vélo enfant. Le système pèse moins de 300 grammes et il n’est pas plus gros qu’une sacoche de selle (10 ✕ 15 cm).

Le tire-vélo fixé sous la selle
Le tire-vélo accroché sur le guidon
Le tendeur déroulé

L’usage n’est pas le même que les barres de remorquages. Ici il s’agit d’aider l’enfant uniquement quand il en a besoin. En cas de besoin, l’enfant attrape l’enrouleur sous la selle du vélo adulte, et il déroule le système pour fixer le crochet sur sa potence. En 3 secondes le tour est joué.

Les barres de remorquage sont rigides, elles soulèvent la roue avant et permettent de sécuriser l’enfant. C’est très rassurant en ville avec des petits par exemple. De part sa conception le Tire-Vélo est différent et s’adresse aux enfants déjà autonomes. Il s’agit uniquement d’une assistance au pédalage mais ils peuvent – et ils doivent – piloter leur vélo.

Retour d’expérience

Voici notre expérience après 10 jours d’utilisation en voyage à vélo avec notre fille de 7 ans.

D’une manière générale la miss a beau être autonome, elle n’a pas encore l’endurance d’un adulte et elle a parfois des coups de fatigue. D’autre part elle n’a ni plus les cuisses ni les bons rapports de vitesse pour attaquer les côtes sévères (1x 5 vitesses). Nous avons donc utilisé le tire-vélo régulièrement, que ce soit pour 5 minutes ou pour plusieurs kilomètres.

Le Tire-Vélo en action

Le système est simple, léger et peu encombrant. C’est vraiment un accessoire à garder sous le coude (ou plutôt sous la selle) lors des promenades. Un coup de fatigue, un détour imprévu et il peut éviter une fin de sortie difficile pour les parents ou pour l’enfant.

Exemple vécu : suite à un changement de camping de dernière minute, nous avons terminé la journée par un montée soutenue sur 4 km. Avec ses 5 vitesses, la miss ne serait jamais arrivée seule en haut. Là nous avons pu arriver au camping sereinement (mais fatigués quand même par cette montée).

Plus simplement, nous habitons en haut d’une côte et nous l’utilisons en général en fin de promenade pour la dernière côte au retour.

Avantages et limites du systèmes

  • Le Tire-Vélo est parfaitement adapté à l’usage promenade / voyage. Quand elle en avait besoin, la miss attrapait le crochet et le fixait à son guidon. Dès que ça allait mieux, ou avant une descente, elle relâchait le système. Le système est tellement simple qu’on n’hésite pas à l’utiliser pour 100 mètres de montée.
  • Même avec une distance de 2.50 m, il faut que l’enfant soit attentif au freinage. Autant le système est très bien en montée (qu’elle soit raide ou non) autant il ne doit pas être utilisé en descente. Je ne l’utiliserai pas non plus dans un centre ville avec beaucoup d’intersections et beaucoup de monde.
  • Il n’y a aucun problème sur route ni sur sentier puisque l’enfant est libre de son pilotage. Il peut même pédaler en léger décalé pour mieux voir ce qui se passe devant.
  • Contrairement aux barres de remorquage, il n’y aucun déséquilibre latéral pour l’adulte. C’est mon épouse qui a apprécié la différence. De plus, la combinaison de l’élastique et de l’enrouleur en fait un système très doux. Il n’y a aucun à-coup. Aux premiers démarrages je me retournais même pour vérifier si j’avais bien quelqu’un derrière.
  • En théorie l’enrouleur s’adapte à tous les vélos. En pratique il faut au moins 10-15 centimètres sous la selle de l’adulte. Sur les vélos plus petits (celui de madame), on a contourné la limite en fixant l’enrouleur à l’horizontale sur le porte-bagages. Ça n’a posé aucun souci et on a même gagné un peu de distance de sécurité entre les deux vélos.

Au final c’est un très bon système pour les enfants à partir de 5-6 ans. Simple, léger et économique, il permet une transition progressive vers l’autonomie et les longues distances.

Un outil conçu et assemblé en France, disponible sur tirevelo.com.

9 commentaires sur “Faire pédaler les enfants : le Tire-Vélo

  1. Bonjour, je lis sur le site du tire-vélo que la conduite sur route avec véhicules motorisés est fortement déconseillée. Qu’en pensez-vous ?

  2. Bonjour, il me semble qu’il manque une information cruciale sur le tire-velo: la notice interdit formellement (en majuscules soulignées et la mention important!) d’utiliser le tire-velo sur route où des véhicules motorisés sont susceptibles de circuler…sur toutes les routes quoi. Le tire-velo est donc, selon le fabricant, réservé aux pistes… Il me semble opportun de le préciser.

    1. Ceci veut dire que le fabricant ne veut pas engager sa responsabilité dans un tel cas de figure. D’une manière générale, quand je pédale avec les enfants (hors trajet utilitaire en ville) j’évite autant que possible les routes et je vise les voies vertes, les sentiers et les pistes cyclables. Comme je disais dans l’article, je ne l’utiliserais pas dans un centre ville ou une zone avec beaucoup d’intersections. Par contre je l’ai utilisé sur des routes à faible trafic, pour aider ma fille à arriver en haut de la côte et le système est juste génial pour ça. Dans cette configuration il n’y a pas de risque que quelqu’un coupe la route entre les 2 vélos. Déjà il n’y a pas d’intersection et de toute manière la distance est trop faible pour ça.

  3. Bonjour,
    Ayant un vélo un peu spécial (un cargo Tern GSD), je serais curieux de voir comment on peut accrocher le tire vélo sur le porte bagage. Auriez vous par hasard une photo de l’installation?
    Merci 🙂

  4. Une question bête à la lecture de « quand elle en avait besoin, la miss attrapait le crochet et le fixait à son guidon » : Il faut quand même s’arrêter, non (à moins que l’enfant ait un bras téléscopique !) ?

    1. Oui il faut s’arrêter 2 secondes, c’est quand même plus prudent. Quand ma fille a besoin d’un petit coup de pouce elle appelle à l’aide, et l’adulte qui a le tire-vélo s’arrête le temps qu’elle attrape le crochet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.