Nouvelle piste cyclable du val de Saône


Grand-Lyon : découverte du nouvel aménagement cyclable du val de Saône. L’intention est bonne mais attention à plusieurs zones dangereuses.

J’ai découvert la nouvelle piste cyclable du val de Saône. Depuis quelques jours elle court sur 6.2 km de Couzon-au-Mont-d’Or jusqu’à Saint-Rambert l’île Barbe à l’entrée de Lyon. Cet axe fréquenté permet d’accéder à Lyon depuis les communes du val de Saône.

Avant on avait 2 bandes cyclables le long d’une voie limitée à 70 voire 90 km/h. Aux heures de pointe c’était très désagréable et même dangereux de se faire frôler par les voitures et camions lancés à pleine vitesse. Quand il y a une bande cyclable, certains conducteurs estiment qu’ils n’ont pas besoin de respecter la distance de 1.50 m (on est hors agglomération) et ils restent collés le long de la ligne sans dévier d’un pouce même s’ils ont la place.

Maintenant il y a une piste bidirectionnelle peinte en jaune et protégée par des potelets jaunes à l’esthétisme inimitable. Coronapiste ? Je n’ai pas les informations officielles, mais il semble qu’elle a vocation à être pérennisée puisqu’une partie des aménagements est déjà en dur. Les gars du chantier m’ont dit qu’il allaient mettre en place une bordure physique en commençant depuis le nord.

[Photo : Fin temporaire de la piste cyclable à Couzon
Nouvelle piste cyclable Lyon – Couzon
Quand on remonte la Saône depuis Lyon il n’y a pas de problème particulier puisqu’on est du bon côté de la route. On est quand même mieux protégé qu’avant, un peu plus à l’écart des véhicules.

Quand on descend depuis Couzon par contre, on découvre tout de suite les limites du concept des pistes cyclables bidirectionnelles. Le problème c’est que dans ce sens on circule à gauche de la chaussée. Ce qui va poser des problèmes pour franchir les intersections puisque les conducteurs ne nous attendent pas de côté. Et c’est bien pour ça qu’ils n’en construisent pas aux Pays-Bas.

Revue des points sensibles :

  1. En amont du pont de Couzon, on circule classiquement à droite sur une bande cyclable. Soudain la bande disparait et la piste bidirectionnelle commence au milieu de nulle part. Ou plus exactement en amont d’un virage sans visibilité. Pour y entrer, on est amené à traverser la route et à franchir une ligne blanche. Le matin la file de voitures interdit toute visibilité des véhicules qui arrivent en face, et qui sont en pleine accélération après le feu vert.
    Photo : Début temporaire de la piste cyclable à Couzon
    Fin temporaire de la piste à Couzon

    Début temporaire de la piste à Couzon, traversez au fond à gauche !
  2. assé cet épreuve, on approche du pont de Fontaines-sur-Saône. Comme expliqué plus haut on circule à gauche de la chaussée. Pour franchir le rond-point dans le bon sens, la conception actuelle nous fait repasser à droite de la chaussée. On a donc un marquage au sol jaune pour traverser cette route fréquentée en pleine ligne droite où la vitesse est théoriquement à 70 km/h. Bon courage.
    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 70 km/h
    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 70 km/h

    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 70 km/h
  3. On tourne sagement tout autour du rond-point pour retourner s’insérer à gauche de la chaussée où on retrouve notre nouvelle piste bidirectionnelle. Puis on a exactement la même punition devant Bocuse pour le rond-point suivant (toujours à 70 km/h).

    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 70 km/h
  4. Toujours motivé ? Juste avant Saint-Rambert l’île Barbe on retrouve une troisième fois la même traversée dangereuse mais en pire. À cet endroit la limite de vitesse est à 90 80 km/h ! De plus cette dernière traversée est dans une zone sans éclairage public. En hiver on traverse dans le noir total.
    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Fin de la piste
    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 90 km/h

    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Traversée imposée, vitesse 90 km/h
  5. Pour finir, la bande cyclable disparait purement et simplement au niveau de l’ile Barbe et on se retrouve en pleine circulation sur des voies étroites. Jusqu’à ce qu’on retrouve des bandes cyclables au sud du pont de l’île Barbe.

On peut se dire que le point 1 est temporaire, que la piste va être prolongée. Mais attendant ce prolongement, une solution moins risquée serait vraiment souhaitable.

Les points 2, 3 et 4 sont intrinsèquement liées au bidirectionnel. Le problème c’est que les traversées ne se font pas à un carrefour mais en pleine ligne droite sur une route à 70 voire 90 km/h et que les conducteurs n’ont aucune raison de ralentir. Soyez patient, observez des 2 côtés, vous finirez par trouver un espace de 5 secondes pour traverser entre 2 véhicules. Tel que c’est aménagé aujourd’hui il y aura des accidents. Surtout que les jours vont diminuer, et la visibilité avec. Vu la configuration – et surtout la vitesse – ils seront potentiellement bien plus graves qu’un simple accrochage.

  • Au minimum il faut mettre un panneau attention traversée de cyclistes, réduire la vitesse (même c’est purement théorique pour certains conducteurs), mettre un marquage au sol fort, une succession de pictos vélos. Et bien réfléchir à quel niveau on place cette traversée pour optimiser la visibilité.
  • Autre solution à mon sens moins risquée et moins contraignante pour les cyclistes, faire comme au pont Schumann beaucoup plus au sud, c’est à dire maintenir la piste à gauche de manière continue, en parallèle du passage piéton et en marquant clairement la traversée au carrefour avec la série de pictos. Ceci nécessite peut-être quelques travaux sur 3 intersections, mais quand on parle de 6 km de bordures à poser et vu la dangerosité des traversées actuelles ça peut se justifier.

    Photo : la piste cyclable traverse la route
    Piste bidirectionnelle continue au carrefour du pont Schumann

Espérons que ces points seront remontés aux aménageurs et résolus avant les premiers accidents graves. Pour les convaincre je les invite à tester l’aller/retour un matin de semaine vers 08:30.

[ 20/11/2020 ] réponse de la métropole : à terme l’aménagement sera continu. Plus de détails dans cet article lancement du réseau express vélo à Lyon →

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.