Les trajets en train


Cet article fait partie de la nouvelle rubrique INVITÉS

par Sigolène

Les beaux jours, les vélos, la carriole, à nous les pistes cyclables !!!

Que de bonheur et de tranquillité… Enfin presque car lorsque l’on n’a pas de voiture, il faut d’abord faire face à l’aspect logistique du déplacement. Le gros point noir de ces périples !

Notre premier essai à 4 était la voie verte le long du lac d’Aix-les-Bains, avec un aller-retour en train depuis Lyon.

L’approche du train est facile lorsque l’on embarque dans une gare où il existe des rampes, celles-ci facilitent l’accès aux quais (exemple Lyon Part-Dieu). En revanche, la descente est souvent plus laborieuse quand on est au quai 12 et que l’on veut rejoindre la sortie quai 1. Soit l’ascenseur est en panne, soit la carriole est trop large… seule solution, les escaliers à descendre, puis à remonter évidemment !

Plutôt sport lorsque l’on est 2 adultes avec 2 vélos (équipés de sacoches bien lourdes évidemment !), d’une carriole ainsi que deux petits bouts de 5 et 21 mois ! Ouf, y’en a un qui marche (enfin il court partout plutôt !)

Je vous rassure, lors de notre 1er essai avec les deux enfants, nous étions attendus. L’aide a été plus que précieuse !

En ce qui concerne le compartiment à vélos, rien à dire ! Il est très pratique et spacieux. Faut-il encore veiller à prendre le train en dehors des heures de pointe. Si c’est un vieux train, c’est mieux si on peut se faire aider à porter la carriole. Les trains plus récents permettent un accès plus facile.

Le wagon pour les vélos
Le wagon pour les vélos
Compartiment à vélos
Le compartiment à vélos

On va tester cet été la véloroute de l’Isère (de Saint-Nazaire en Royan à Valence) puis remonter la Via-Rhôna jusqu’à Vienne. Avec l’aller et le retour en train.

Si vous avez des conseils, n’hésitez pas, nous sommes preneurs !!!

Publicités

5 commentaires sur “Les trajets en train

  1. Bonjour, merci pour cet article. Ça m’angoisse toujours pas mal, ces trajets en train + vélos + enfants… Au sujet de votre projet de l’été, nous venons de faire la partie Grenoble-Saint-Nazaire (en Royans) en vélo en familles. Pas encore complètement aménagé officiellement mais ça passe super bien sur des jolies petites routes de campagne au milieu des noyers.

  2. Bonjour,
    Nous allons emménager sur Lyon cet été et nous voulons faire un parcours de 2 semaines à proximité. On est intéressé par votre périple sur la véloroute de l’Isère. Savez-vous s’il existe des cartes des itinéraires de véloroute dans la région? Merci beaucoup!

  3. Effectivement quand vous n’avez pas de correspondance, que la gare est accessible, que vous tombez sur un TER récent, et que le train n’est pas bondé, l’opération est facile. Nous avons voyagé plusieurs fois avec des conditions acceptables. Mais ces conditions ne sont pas toujours réunies. Voir nos différentes expériences dans cet article

    1. Nous revenons justement d’un petit voyage avec dernière étape par via Rhona et la vallée de l’Isère (Saint Vallier-Romans).
      Et oui les gares sont souvent le point faible du trajet à vélo. Ascenseur en panne et chef de gare antipathique… Quand l’ascenseur fonctionne, basculer le vélo à la verticale reste le meilleur moyen. Sinon le porte-bébé physio nous a sauvé pour monter descendre les escaliers avec les vélos sans que notre fille panique seule dans sa carriole. Les Ter de la ligne Valence- Grenoble sont souvent prévus avec un espace vélo, où il faut décharger les sacoches pour le suspendre, on peut même glisser la carriole à côté sans gêner le passage. Un seul conseil, il faut peut être éviter les heures de pointe, car de nombreux cyclistes empruntent la ligne.
      Pour la voie verte le long de l’Isère et la via Rhona jusqu’à Saint Vallier : peu d’ombre, très peu d’ombre…
      Nous avons roulé aujourd’hui matinée et début d’après midi, et nous avons soufferts de la chaleur et de la déshydratation : pas un coin d’ombre pour se reposer. La voie verte de l’Isère entre Romans et Pont de l’Isère est bien balisée même si elle passe encore beaucoup entre les champs de maïs. Attention pour traverser le Rhône entre Tain l’Hermitage et Tournon, il faut passer par le pont des voitures, tous les habitants nous ont prévenu que les vélos chargés et carrioles ne pouvaient pas passer entre les barrières du pont piéton alors que c’est l’itinéraire recommandé par la voie verte.
      Si vous pouvez éviter le camping de Saint Vallier, c’est bien aussi… Le site internet est tout sauf raccord avec les prestations… pas d’accès à la rivière, piscine municipale payante, emplacement sur terre très sèche et peu d’ombre…

      Bon voyage à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.